Vous n’êtes pas particulièrement familiarisé avec l’impression 3d?

Vous avez encore des questions ou vous voulez configurer au mieux votre matériel pour l’impression de nos décors?

Ce guide de démarrage vous donnera les informations de base pour débuter sans problème avec les décors pour jeux de rôle de Dungeons factory.
Si vous êtes un utilisateur confirmé, vous trouverez en bas de ce guide, les réglages que nous utilisons pour CURA et l’imprimante Alfawise U20.
Ils sont fonctionnels et testés sur nos modèles et ont donné des résultats tout à fait satisfaisants.

Qu’est ce que l’impression 3D ?

Le site Autodesk explique que:
« L’impression 3D, aussi appelée fabrication additive, est le processus qui consiste à créer des objets physiques par superposition de différentes couches de matière sur la base d’un modèle numérique. Tous les processus d’impression 3D requièrent des outils logiciels, du matériel et de la matière.
Les technologies d’impression 3D permettent de créer des objets de tout type, Des prototypes aux simples pièces, en passant par des produits de haute technicité, tels que des pièces d’avion, des bâtiments respectueux de l’environnement, des implants médicaux qui sauvent des vies … ».

La récente démocratisation de l’impression 3D a ouvert de nouvelles possibilités de production aux créateurs.
Elle a également touché de près le monde des loisirs ludiques. Elle a offert un outil de production à tous ceux qui souhaitaient fabriquer des pièces pour les jeux et en particulier, les jeux de rôle et de plateau.
L’acquisition, au niveau domestique, d’une imprimante 3d est aujourd’hui peu coûteuse. Elle ne dépasse pas les 300€ d’investissement, auxquels on ajoute la matière première: le filament.

Pièces de décor The Lost Corridors:

Nos modèles sont conçus pour être imprimés avec une imprimante de base.
Le résultat, la finesse des détails et la solidité des pièces sont extrêmement satisfaisants. Bien entendu, n’en serons que meilleurs avec des modèles plus haut de gamme.

En guise d’illustration, reportez vous à nos visuels.

Les éléments on été imprimés avec une Alfawise U20 tout à fait abordable.

Cet article très intéressant vous donnera de plus amples informations:
http://www.primante3d.com/principe/

Quel matériel vous faut il?

Pour obtenir les décors de « The lost Corridors« , vous avez besoin des éléments et matériels suivants:

  • Une imprimante 3d
  • du filament PLA, ou autre selon votre imprimante.
  • le fichier correspondant à votre pièce de décor
  • Un ordinateur avec un logiciel dit « trancheuse » (ça ne fait pas mal, rassurez vous).
  • de quoi télécharger nos modèles.
  • un peu d’outillage, pince, cutter…
  • de patience et de persévérance.

Le matériel de l’impression 3d, en détails:

 

Pour l’impression 3d, il faut … une Imprimante 3d:

Les imprimantes 3d domestiques fonctionnent sur le principe du FDM – Fused Deposition Modeling (ou modelage par dépôt de filament en fusion).
Lorsque vous avez téléchargé le fichier 3D d’une pièce de décor et envoyé ses données à l’imprimante pour qu’elle le construise, il faut alimenter celle-ci avec une bobine de fil plastique, tout comme on charge du papier dans une imprimante 2d.
L’imprimante, reliée à votre ordinateur, va ainsi construire l’objet couche par couche par dépôt de filament.

De nombreux sites spécialisés donnent des avis, des études et vous guideront dans le choix de votre matériel.
Parmi eux, nous vous recommandons les excellents:

https://tommydesrochers.com/ de ce très sympathique canadien qui officie également sur YouTube
https://www.youtube.com/channel/UC9_nxvBohH1G2yR77XTdA2g

et le labo d’Heliox, toujours très clair et bien documenté:
https://www.youtube.com/channel/UCPFChjpOgkUqckj3378jt5w

Les joueurs de jeu de rôle qui impriment leurs décors et leurs figurines utilisent en général une Creality3D CR – 10, ou une Alfawise U20, mais il existe une grande variété de marques et de modèles, vous trouverez certainement celle qui correspond à vos goûts et votre budget.

Le matériau:

Il est important de savoir quel type de fil votre imprimante 3D est capable d’extruder (c’est à dire fondre une matière plastique afin de la transformer en fil).
Si vous voulez utiliser autre chose que du filament PLA, il faudra vérifier si votre imprimante 3D dispose d’un plateau chauffant qui doit monter au minimum à 90°C /100°C pour le filament ABS et au-delà pour le PET, le PE et le Nylon.

Par exemple, chez Dungeons Factory, les prototypes sont réalisés en PLA+.
Nous avons choisi cette matière pour ses qualité écologiques.
En effet, le PLA (polylactic acid) est un plastique généralement issu d’amidon de maïs.

Selon la norme EN 13432 le PLA est biodégradable, on peut donc le composter de façon industrielle. Le compostage du PLA exige une température minimum de 58°C et beaucoup d’humidité. Le PLA est alors biodégradé en quelques semaines. Cependant, au quotidien, vous pouvez conserver des années des pièces imprimées en PLA (de qualité) même si celles-ci sont exposées aux intempéries.
Le compost obtenu, exempt de tout résidu toxique, peut-être utilisé sans problème pour l’agriculture.

Il est donc supposé plus écologique et moins toxique que tous les autres matériaux plastiques.
Par ailleurs, il se déforme peu, il est utilisable sur toute imprimante 3D de type FDM et notamment les premiers prix sans plateau chauffant.

L’objet 3D obtenu peut se poncer et se peindre, ce qui est parfait pour des décors de jeu.

Pour les autres matériaux, vous pouvez consulter cet article:
https://all3dp.com/fr/1/filament-3d-fil-imprimante-3d-pla-abs/

Le fichier de votre pièce de décor:

Le fichier de votre pièce de décor de « The lost Corridors » est livré au format STL.
C’est l’élément indispensable pour l’impression de votre mur, ou votre sol.
Un fichier STL stocke des informations sur votre modèle 3D.
Ce format décrit uniquement la géométrie de surface de l’objet tridimensionnel sans représentation de couleur, de texture ou d’autres attributs de modèle courants.
Le format de fichier STL est le format de fichier le plus utilisé pour l’impression 3D. Utilisé conjointement avec une trancheuse 3D, il permet à un ordinateur de communiquer avec le matériel d’une imprimante 3D.

Sur les systèmes d’exploitation actuels, les fichiers STL peuvent être visualisés en « aperçu » (dans le volet de visualisation de Windows10, par exemple).
Sinon, voici une liste de logiciels de visualisation de modèles gratuits, ainsi que les plateformes sur lesquelles ils sont disponibles:

  • ViewSTL – en ligne
  • ShareCAD – en ligne
  • Autodesk 123D Make – Windows, Mac, IOS
  • STLView – Windows, Android

Plus d’informations sur les fichiers stl:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier_de_st%C3%A9r%C3%A9olithographie

Le logiciel « de tranchage » (slicer).

Une fois que votre pièce a été modélisée en 3D ou que vous l’avez acquise en téléchargement, le fichier STL correspondant doit être « tranché » pour pouvoir être imprimé.
Cette étape s’effectue par un logiciel, un slicer, qui vient découper le fichier stl en différentes tranches qui correspondent aux couches qui seront imprimées par la machine.

La plupart des logiciels nécessaires à cette étape de fabrication sont livrés en « bundle » avec l’imprimante que vous achetez. Dans le cas contraire, le fabricant en recommande un.

CURA.

Il n’est pas rare qu’il s’agisse de CURA. C’est, en tout cas, celui qui nous sert à lancer l’impression de nos propres pièces.
Avec une bonne configuration, nous arrivons à des résultats très satisfaisants.

Nous utilisons également l’outil 3d Builder (gratuit) de chez Microsoft avant le passage sous CURA pour vérifier l’intégrité de notre modélisation et corriger les erreurs de faces des créations 3d.
C’est un excellent utilitaire qui peut même faire office de logiciel d’impression direct.
En général, le Slicer, transforme le fichier stl source en fichier Gcode utilisé par l’imprimante pour la fabrication de la pièce.

Liens:

Si vous ne savez pas lequel correspond le mieux à votre flux de production, vous pouvez vous reporter à cet article:
https://www.ibarakel.com/blog/les-logiciels-de-tranchage-bien-les-connaitre-pour-mieux-les-choisir
celui ci:
https://www.formation-3d-france.com/les-logiciels-tranchage-3d/

ou encore,celui ci:
https://all3dp.com/fr/1/meilleur-logiciel-imprimante-3d-gratuit-en-ligne/

Quelques réglages pour l’impression 3d:

Les information qui vont suivre dépendent de notre configuration sous Ultimaker CURA 4.1 et l’impression avec une Alfawise U20.
Ces réglages varient selon votre logiciel et/ou imprimante.

Les modèles 3D de Dungeons Factory sont adaptés à l’impression 3D, sans modification nécessaire.
Ils n’ont pas d’élément en surplomb ou autonomes à plus d’un angle de 35 degrés, ils ne nécessitent donc pas de support pour imprimer.
Nous les avons testé et imprimé au moins trois fois par pièce afin de les valider pour la livraison.

Toutefois, nous ne garantissons pas les défauts qui proviendraient d’une mauvais configuration de votre imprimante, d’une modification de nos fichiers ou d’une mauvaise utilisation de votre matériel.

Voici quelques étapes importantes:

Pour commencer l’impression des décors de « The Lost Corridors » reportez vous à ces réglages généraux:

– Commencez par vérifier votre matériel : plateau d’impression au bon niveau, branchements, stabilité de l’imprimante.

– Ouvrez votre fichier STL grâce au logiciel de tranchage (Slicer). Vous pourrez alors le visualiser et si besoin le déplacer (virtuellement) sur le plateau.

– Connectez votre imprimante à votre ordinateur (câble USB, carte SD, WiFi), placez votre bobine de filament sur le support de bobine, puis insérez le filament dans le chargeur et poussez jusqu’à ce qu’il apparaisse dans le tube Bowden.
Attendez que le matériau soit chargé dans la tête d’impression ou extrudeuse.

 

– Réglez les paramètres de votre logiciel:

Hauteur de la couche: Nous imprimons la plupart de nos modèles à une hauteur de 0,2 couche. Certaines des pièces plus petites et plus détaillées sont imprimées à .1 (la statue, les pièces avec runes et bas reliefs, etc…)

Épaisseur de la coque: .8 est une bonne épaisseur de paroi (cela doit être un multiple de la taille de la buse), mais nous préférons, dans notre configuration, la pousser à 1.2.

Densité de remplissage: nous utilisons 20% pour la plupart des modèles. Si le modèle comporte des pièces minces qui nécessitent de la résistance (par exemple, des portes ou les colonnes clip), réglez-le sur 25%.
Assurez-vous de régler les «impressions après remplissage» sur OUI, sinon, vous verrez des bandes sur votre modèle.

Épaisseur inférieure/supérieure: augmentez cette valeur à au moins 0,8 car cela garantit que vous avez un bon haut et un bas solides sur votre modèle.

Température d’extrusion: pour PLA – Avec le PLA+ de Sunlu, que nous utilisons, nous choisissons 210 degrés. Sinon, référez vous aux indications constructeur.

 

Plateau:

Plateau chauffant: la température est légèrement augmentée pour favoriser l’adhérence du lit, mais cela dépend de la température ambiante de la pièce.
Nous imprimons généralement avec un plateau à 65 degrés.

Adhérence du plateau: Nous imprimons avec une bordure pour une meilleure adhérence, parfois un radeau pour les grands objets tels que le sarcophage ou les sols de 4×4 cases.

Largeur de ligne de couche initiale: définie sur 100%. Ceci est important pour les pièces qui se connectent à d’autres pièces, par exemple les clips OpenLOCK

Épaisseur de couche initiale: elle peut être réglée plus haut lors de l’impression avec des détails fins comme .1. Nous réglons souvent ce paramètre sur .2

ATTENTION:

Nous désactivons l’option par défaut « décalage en Z lors d’une rétractation », en revanche, nous activons « activer la rétractation » pour éviter les filaments dans les sones vides. Faites bien la distinction.

Il ne vous reste plus qu’à imprimer et vous armer de patience.

L’impression peut être longue et nous comprenons que vous soyez impatients d’utiliser les décors 3d de « The lost Corridors »!
Mais il faut souvent s’attendre à des temps de fabrication de:
4 à 5 heurees pour un mur M_1016
2h50 à 3h pour le; mur de herse MO-508
ou encore
1h30 pour le sol S_508_2x2.

 

Pour terminer, avant de pouvoir insérer vos clips dans les pièces de décor, afin de les assembler, il vous faudra faire « sauter » à l’aide d’une pince à bec effilé les petits supports dans les ouvertures de la base.
Retirez les latéralement plutôt que de les écraser, l’écrêtage exerce une force dans les deux sens et séparera les parties du modèle sur les lignes d’impression.

L’illustration ci dessous est ext extraite du site de Printable Scenery.

Voilà, vous y êtes et malgré touts ces réglages, cette attente et ces précautions, vos joueurs sauront apprécier le résultat, nous en sommes certains.

Pin It on Pinterest